Une semaine de silence

CHF0.00

« Je voudrais garder cette semaine en moi. Emporter sa lumière, ce qu’elle contient de matins. Et puis leur dire aux autres, ce bonheur-là.

Sans faire illuminée. Il faudra le dire doucement, j’imagine. En silence. Comme on sourit. Il faudra le dire juste en étant sereine.

Je voudrais être heureuse pour donner des horizons. »

Ça se passe chez les Jésuites, dans un centre spirituel au bord de la mer. Ça dure une semaine. Après Toucher terre, Florence Besson livre le récit intime de quelqu’un qui a cru mourir et qui revient à la vie.

Ed. Flammarion, 153 p.

Catégorie : Étiquettes : ,